Je participe au NaNoWrimo !

Bonjour à tous, je suis extrêmement heureuse de vous écrire à nouveau. J’avais lâché un peu le blog ces dernières semaines parce que j’étais un peu perdue dans ma vie personnelle, je ne lisais plus, je n’écrivais que très peu et dans l’ensemble, je me questionnais beaucoup trop sur ma vie… Oui c’est allé loin ! Ce qui compte c’est que cette phase est derrière moi et que je suis de retour plus que jamais. Maintenant je me sens plus comme cela : 

happyy.gif

En plus de mon retour dans l’univers de la lecture, je dois aussi préciser que je me suis remise à écrire, vraiment. Il ne se passe pas un jour où l’imagination et l’envie d’écrire ne pointent pas le bout de leurs nez. Après cette longue pose qui finalement a dut me faire un bien fou, mon cerveau bouillonne de personnages, de scènes, de paysages et de conversations. Il ne me reste plus qu’à coucher tout cela sur papier et ce challenge est une excellente méthode pour arriver à mes fins tout en découvrant d’autres jeunes auteurs amateurs comme moi. On se retrouve tous sur le hashtag #NaNoWrimo2016 ou #Nanowrimo. C’est une très bonne source de motivation ! 

writting.gif

Bon. Il faudrait peut être que je vous parle de ce challenge parce que jusqu’ici vous n’en savez pas grand chose ahah. Le NaNoWrimo, le National Novel Writing Month (à lire avec un excellent accent anglais).
Ce challenge consiste à écrire 50 000 mots en un mois, un quota de 1 666 par jour. Oui, oui, c’est du costaux. Il se déroule chaque année durant le mois de Novembre. Vous pouvez commencer quand il vous souhaite mais dès le début c’est mieux pour ne pas prendre de retard monstrueux. Il s’agit d’un challenge international, tout le monde se retrouve sur le site internet officiel. Chaque jour, nous entrons le nombre de mot rédigé et pouvons voir nos statistiques : si nous avons du retard ? Combien de mots nous reste-t-il à écrire ? Le mieux reste d’être régulier.

Capture d’écran 2016-11-08 à 10.01.29.png

Je saute partout quand j’ai atteint un niveau et que j’obtiens un badge ! Ils nous sont envoyé par mail avec des petits félicitations, rien de plus motivant !
Le point négatif c’est que le site est en anglais et je suis une poire. Je comprends le minimum, c’est déjà ça !

anglais.gif

Il est temps maintenant que je vous parle de ma participation et de mon roman… Chose compliqué parce que je ne peux même pas vous proposer un titre définitif. (Si toi aussi tu change souvent d’avis et que tu ne trouves pas de titre pour ton roman, frappe dans tes mains, clap clap). 

Il est bien de s’inscrire à ce challenge quand vous avez déjà une idée de base. Pour ma part, l’histoire était déjà pratiquement ficelée dans ma tête. Ça faisait un moment (quand j’étais dénuée d’envie de lire ou d’écrire cf. plus haut) que j’y pensais. Mes personnages me parlaient, prenaient forme et chaque soir avant de me coucher, j’imaginais un peu plus leur vie et ce qui façonnait l’histoire. Quand j’ai eu vent de ce challenge, je n’ai pas hésité, j’ai foncé. Commencer un roman comme ça, sur un coup de tête est très compliqué. Je vous ferais un article là dessus (voire plusieurs) mais ici je vous dirais simplement qu’il n’y a rien de plus merveilleux que coucher sur papier tout ce qu’on s’était imaginé, comme si nos pensées se mettaient à éclore et à prendre vie. 

Ma façon d’écrire n’est surement pas à prendre pour exemple. Pourquoi ? Parce que je ne fais pas souvent ce que j’avais prévu à la base. Je m’explique.
Le premier jour de ce challenge, j’ai pris l’un de mes cahiers et j’ai fais un plan. Je vous le conseille vraiment parce que vous voyez à l’avance quel chemin suivre. Au départ j’avais un total de 23 gros chapitres mais maintenant, je sais très bien qu’ils seront probablement doublé. Pourquoi ? Parce que les descriptions, les réflexions, les personnages prennent de la place et des mots ! Je ne veux pas me restreindre à écrire pour rentrer dans le moule que je m’étais fixée. Enfin bref ! Ce n’était pas la question.
Je m’organise de cette façon : je ne me prends pas la tête ! Et oui, ce challenge n’est pas une corvée ! Je n’ai pas le temps ni l’envie d’écrire à 19h07 après le boulot ? Je ne le fais pas et je regarde Reign. J’écris par passion. Je trouve toujours (ou presque) le temps pour ce que j’aime faire. Pour le moment je n’ai aucun retard et quand je le peux je prends même de l’avance. J’écris parfois moins de 1 666 mots mais la plupart du temps je dépasse les 2 500 mots par jour. J’écris en pleine journée ou tard le soir. Selon mes envies. 

détente.gif

Un petit mot sur mon histoire ? 
Arg… si vous s’aviez à quel point il m’est difficile d’en parler avant qu’elle soit terminée ! Je suis une vraie girouette quand il s’agit de mes envies d’écriture. Pour le moment mon roman ce surnomme « Leavenworth » qui est la ville où se déroule l’histoire. Je n’ai pas non plus de résumé à vous offrir puisque je ne l’ai pas encore terminé. Elle s’inscrit dans un registre Fantastique et mon personnage principal s’appelle Kaylie. Ça vous suffit ? 😦 
À la find de ce challenge, promis, j’en parlerais beaucoup beaucoup plus !

J’espère que cet article vous aura plus et donné l’envie d’écrire. Bise les gars ! 

kiss.gif

(Si ça, ça ne motive pas…!) 
Publicités

Everything, Everything – Nicola Yoon

everything,-everything-768339-250-400.jpg

Edition : Bayard Jeunesse

Prix :  16,90 €

Thèmes : Romance, Maladie, Famille.

Résumé : Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors.
Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois.
Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.


Salut tout le monde ! Je suis super excitée à l’idée de vous parler de ce roman donc je pense aller droit au but. Je m’excuse d’avance si cet article est trop court (ou trop long). Je n’avais jamais entendu parlé de ce livre et je ne l’avais même pas vu avant de fouiller dans les rayons de la fnac…
fèche chapitre
Soyons honnêtes… Cette couverture est canon et c’est un peu (beaucoup) pour celle-ci que je l’ai tiré de son étagère. Elle est simple et complexe à la fois, directe mais aussi mystérieuse. Elle fait rêver, nous intrigue et on le sais d’avance « Ce livre serait canon dans ma bibliothèque… ».
fleur paragraphe
Parlons d’abord de la quatrième de couverture : Un avis de Jennifer Niven auteure d’un roman que j’ai dévoré (Tous nos jours parfaits). Je me suis alors demandé « Cette histoire sera-t-elle aussi belle et tragique que Tous nos jours parfaits ? ». J’adore cette auteure et le fait qu’elle décrive ce roman de « puissant, déchirant et si prenant » m’a convaincu.
Ensuite, une fois dans la file d’attente de la fnac, je me suis mise à l’ouvrir et à le commencer (Avouez que vous le faite aussi !) et j’apprends donc que l’histoire parle d’une jeune fille, Madeline qui s’avère être une « enfant bulle ». Elle est allergique au monde et ne peut pas se permettre de sortir de chez elle. Une thématique que je n’avais jamais rencontré et qui me mit directement l’eau à la bouche !!!
fleur paragraphe

Les personnages sont si parfaits ! Qu’il s’agit de l’entourage de Madeline ou des nouveaux voisins, j’ai accroché complètement à tous ces caractères et Madeline… elle est spectaculaire et si inventive ! Elle partage la même passion que nous : La lecture. Le roman est truffé de réflexions et d’avis concernant ses lectures. J’ai aussi beaucoup aimé le personnage masculin qui m’a charmé dès le début. Leurs échanges de mails et d’sms sont très diversifiants. Le message que Nicola Yoon nous fait passer est bouleversant et si simple que l’on l’oubli trop facilement :  « Le plus grand risque dans la vie, c’est de ne pas en prendre ». fleur paragrapheEn résumée, ce roman est un coup de coeur que j’ai finis en quelques heures tant j’ai été emportée par les évènements et les pensées de Madeline. Je ne pensais pas qu’il s’y passerait tant de chose et que cette fin arriverait de cette façon, avec ce genre de révélation. Everything, Everything, m’a fait rêver, prendre conscience de la vie, m’a fait pleurer, m’a étonné et m’a transcendé. Merci à Nicola Yoon, de m’avoir donné l’opportunité de voyager.
éléphant

Coup de coeur
5/5 

Fixed on You – Laurelin Paige

fixed,-tome-1---fixed-on-you-630779-250-400

Edition : Hugo Roman

Prix : 17 € 

Thèmes : Romance, Erotisme, Drame.

Résumé : Récemment diplômée, Alayna décide de laisser derrière elle son passé et ses relations passionnées destructrices pour se concentrer sur son travail dans un club branché new-yorkais. Le projet était parfait, mais c’était sans compter Hudson Pierce, le nouveau propriétaire du club… Un homme outrageusement beau et riche, le genre qu’Alayna s’était juré d’éviter pour continuer à contrôler ses penchants amoureux obsessionnels… C’est alors que Hudson fait à Alayna une étrange proposition qu’elle ne peut refuser… Non seulement elle ne peut plus l’éviter, mais elle est séduite par son univers et ne peut pas résister à son magnétisme envoûtant. Lorsque qu’elle découvre la sombre histoire personnelle de Hudson, elle réalise, trop tard, qu’il est le pire homme avec qui elle pouvait nouer une relation. À moins qu’ils parviennent ensemble, au-delà de leur attraction physique, à guérir de leurs blessures passées et trouver l’amour…

 


Bonjour à tous,
Aujourd’hui je suis contente de vous parler d’une lecture plutôt agréable qui m’a étonnement plut. J’avais ce roman dans ma bibliothèque depuis un long moment mais ce type d’histoire ne m’intéressait pas, ou moins. Un homme riche qui offre un job à une barman au lourd passé… cliché.
fèche chapitre
Ce que je peux dire c’est que ce n’est pas pour la couverture que j’ai acheté Fixed on you. Du rose aussi voyant et une photo de couple ? Moyen, moyen. Bon, je vais ranger ma mauvaise langue et vous parler de son résumé.
Alayna est une jeune femme diplômée qui a connu une relation « destructrice ». Ce qui me plaisait dans la quatrième de couverture c’était le fait de suivre une femme obnubilée par son travail, une qualité que j’approuve à 100%. Bien évidemment, il y a un homme qui vient tout chambouler dans sa vie (Ahalala les hommes… c’est toujours leur faute). Vient ensuite LA proposition qui anime l’histoire, sans laquelle l’histoire aurait été bien moins intéressante. j’ai été intriguée comme toujours par : 1) la rencontre des personnages et 2) le dénouement de leur relation.
fleur paragraphe
Mon avis est probablement erroné puisque j’ai lus ce roman après une longue pause lecture. J’étais si heureuse d’avoir à nouveau le temps et l’envie de lire que je vais surement exagérer mon ressentit.
Je suis totalement rentrée dans l’histoire. J’adore l’univers des boîtes de nuits, de l’alcool, de la musique, des tatouages…etc. J’ai donc été ravis d’apprendre qu’Alayna était barman. Comme toute romance du genre, il fallait qu’un personnage (voir les deux pour les auteurs torturés) ai un lourd passé et que ces événements aient des répercutions sur leur relation. Ici ça n’a pas loupé. Ce qui est bien c’est qu’on aborde une thématique rarement vu dans les romances. (Pour ma part je n’avais jamais retrouvé ce genre de problèmes psychologiques dans une histoire). Que ce soit le problème d’Alayna ou d’Hudson, j’ai été hypnotisée par leurs histoires. Si vous ne le saviez pas : J’aimerais être psychologue. Alors vous vous doutez bien que retrouver une thématique pareil était jouissif.
fleur paragraphe
Les personnages n’étaient pas plus attachants que ça mais certains m’ont bien énervé (la belle mère donc j’imagine que c’était voulu…cliché ?…non non…). Mira reste la number one des personnages graves-cool-sympa. J’aurais simplement aimé que l’auteur exploite d’avantage les autres personnages au lieu de parler uniquement de notre couple un peu gnangnan.
En somme, Fixed on You est une romance agréable à lire l’été en terrasse sous le soleil (Pour les chanceux). Une lecture qui m’a redonné l’envie de lire !

éléphant

4/5 

Book haul – Aout 2016

HEY ! Salut les gars.
Je sais, je sais. Ça fait des mois que je n’ai pas fais de book haul mais comme vous l’aviez surement remarqué, j’ai fais une petite pose il y a quelques temps et puis je suis partie en vacances deux mois. Durant Juin et Juillet, je n’ai pas vraiment pus acheter de livre. Oui, c’était horrible…
MAIS, je suis rentrée et ce mois-ci j’ai craquée ! (Oh que ça fait du bien). Je vous montre donc mes achats et vous promet d’être plus présente…(J’ai déjà fais plein d’effort depuis hein ?) 

Comme j’ai passé l’été à lire des romans que j’avais déjà ou de vieux livres que ma mère avait dans des placards poussiéreux, j’avoue que quand je suis allée à la Fnac… j’ai foncé sur les couvertures colorées ou qui m’inspiraient et non pas sur leurs résumés. C’est très mal, je sais.

1 ◊ The Memory Book / Lara Avery
2 ◊ L’horizon à l’envers / Marc Levy
3 ◊ Dix minutes par jour / Chiara Gamberale

 

 

1 ◊ Les 13 meilleures histoires de serial killers / Stéphane Bourgoin
2 ◊ Le ciel est la limite / Anne Lanoe
3 ◊ Everything, Everything / Nicola Yoon 

1 ◊ S’enfuir / Martyn Bedford 
2 ◊ The Secret / Rhonda Byrne 

 

 

Voilà, vous savez tout de ma bibliothèque. Je suis très curieuse, dites moi en commentaire ou sur les réseaux sociaux quels ont été vos nouveaux achats ! 
De tout cette collection j’en ai lu deux que j’ai vraiment bien aimé. Vous le savez surement si vous me suivez sur Twitter. Ça m’avait manqué de partager mes lectures avec vous. Je me rends compte enfin de tout le bien que me procure la lecture et ce blog. Un grand merci. 

Ps : Comme je reviens de loin, je me demandais si en dehors des avis sur mes lectures, des tags ou autres articles vous plairait ? Je suis ouverte à toutes propositions ! Oui à la nouveauté. Bise, 

Stacy

 

 

 

L’infini + un – Amy Harmon

l-infini---un-657261-250-400

Edition : Robert Laffon

Prix :  17,90 €

Thèmes : Romance, Road trip, Musique, Mathématiques.

Résumé : Alliés improbables, hors-la-loi malgré eux, amoureux contre vents et marées, ils défient le destin.

Après Nos faces cachées, le nouveau roman phénomène d’Amy Harmon.

Superstar internationale, Bonnie Rae Shelby a tout pour elle : l’argent, la beauté, la gloire et… l’envie d’en finir avec la vie.
Finn Clyde, lui, n’est rien et ne possède rien, à part son intelligence et son cynisme à toute épreuve. La seule chose qu’il demande : qu’on lui donne enfin sa chance.
Une main tendue et quelques coïncidences plus loin, et les voilà engagés dans un périple qui pourrait les transformer que les anéantir.
Une romance addictive ou il est question d’étoiles filantes, aussi bien de cages plus ou moins dorées et de destinées forgées envers et contre tout.

Lire la suite de « L’infini + un – Amy Harmon »

L’Élite – Joelle Charbonneau

IMG_0044
Edition : Milan 

Prix : 13,90 €

Pages : 277

Thèmes : Post-Apocalyptique, Dystopie, Survie, Aventure, Action.

Résumé : Cia a découvert les secrets du Test. Aujourd’hui, elle veut y mettre fin. Mais elle ne peut pas le faire seule. À qui peut-elle réellement faire confiance ?

Pour le savoir, elle n’a qu’une solution : mettre au point son propre test et y soumettre son entourage.


Bonjour tout le monde, aujourd’hui c’est une lecture du week-end à mille que je vous propose. Il trainait dans ma bibliothèque depuis un certain temps et je l’ai lu pour l’occasion de ce challenge. J’avais tout simplement dévoré les deux premiers tomes (Surtout le premier qui avait été un coup de coeur). En commençant ce dernier tome, j’avais peur, peur qu’il me déçoive et rompe l’affection que j’avais pour le premier volet.fèche chapitre

La couverture n’est pas des plus magnifique mais il en est ainsi pour pratiquement tous les livres de la collection Milan. Le haut de l’image nous met tout de même dans le thème du roman. Le forma, l’écriture et les pages sont très agréables. Suis-je la seule à l’avoir remarqué ou suis-je juste cinglée ?
Je ne pourrais pas vous faire un court résumé de ce roman puisqu’il s’agit d’une suite. Il n’y aura pas de spoiler dans cet article ! Promis !fleur paragraphe
Nous retrouvons les mêmes personnages, mais surtout Cia qui est pour moi la parfaite héroïne d’histoire post-apocalypse/dystopie. C’est quelqu’un de très fort et débrouillarde qui n’hésite pas à faire des choix. Le petit plus que j’ai aimé dans ce roman est l’intelligence de ce personnage, de ses réflexions, ses recherches, ses questionnements et ses erreurs. Je lis énormément de dystopie mais je n’avais jamais vu un personnage aussi réfléchi qu’elle !
Pour les autres, je me suis lassé de plusieurs et été attristée à la mort de certains. Dans l’ensemble les personnages, nombreux soient-ils, sont très bien ficelés et décris. On se fait rapidement une idée de la personne et ça, Joelle C. en joue !fleur paragrapheEntre questionnements et découvertes, ce roman m’a absorbé. Je voulais comprendre, savoir si elle arriverait à ses fins et surtout : comment ?
Cia a toujours de bonne idée et sa petite troupe m’a beaucoup plue. Il faut bien suivre pour ne pas perdre le fil de l’histoire (surtout moi qui ai lu les deux premiers tomes il y a longtemps…).
J’ai réussis à avoir des réponses à presque toutes mes questions et la fin m’a plutôt plue. Quand on s’attend à A, Joelle C nous mêne à B. 

éléphant
Si vous aimez les dystopies, foncez ! L’histoire est bien trouvée, les liens entre les personnages sont complexes mais intrigants. J’ai joué le jeu en me demandant si lui ou lui était des alliés ou des ennemis. Un bon moment de lecture. 

3,5/5

Play phone – Morgane Bicail

phone-play-779945-250-400

Edition : Michel Lafon 

Prix :  15,95 €  

Thèmes : Suspense, Romance, Jeu. 

Résumé : Un soir, Alyssa, seize ans, reçoit un texto d’un mystérieux lycéen qui lui propose un jeu étrange :  » Devine qui je suis et je serai à toi.  »
L’occasion pour la jeune fille de mettre enfin du piquant dans sa vie qu’elle juge d’un ennui mortel… quitte à prendre des risques.
Jusqu’où Alyssa ira-t-elle pour un garçon dont elle ne sait rien ?


Bonjour à tous.

Ce week-end j’ai eus enfin l’occasion de lire Play Phone. J’en avais tellement entendu parler que je me l’étais procuré en epub en espérant que l’envie se présenterais. Ce fut le cas ce dimanche quand après avoir lu un chouette roman dystopique, j’avais encore envie de lire, mais quelque chose de plus… simple ? Pour ceux qui ne le savent pas, Play Phone à été écrit et posté à la base sur Wattpad et je dois dire que je suis assez impressionné par ce mode de découverte d’auteur.

fèche chapitreLa couverture fait très « jeunesse » et donne au livre une dimension « cool ». Le synopsis de base est assez simple à cerner : Une fille, un garçon, des textos, un jeu.
Je n’étais pas tant attiré par la couverture que ça et ça à surement été la raison de mon repoussement incessant de cette lecture. (Oui je sais c’est ridicule, jetez moi des pierres !). 

fleur paragraphe
L’histoire en elle même est partagé sous le point de vu de deux personnes, Alyson qui est le personnage principal de l’histoire et Lui, le joueur. Lui, propose un jeu à Alyson : découvrir son identité. L’enjeu ? Lui appartenir.
Les règles sont plutôt clairs et Alyson accepte. Sa vie à l’apparence parfaite ne lui offre pas l’excitation qu’elle souhaiterait y voir. C’est un peu pour ça qu’elle accepte de se prêter au jeu et que débute la course aux informations.

fleur paragrapheEn somme, l’idée de base n’est pas très originale et je dois avouer que je n’ai pas été à fond dedans au départ. Beaucoup trop de dialogue sourd, de message sans interêt et une longueur lassante. Le personnage d’Alyson m’a souvent agacé dans ses choix et sa façon d’agir. Le personnage masculin quant à lui n’a pas assez été montré sous son point de vu. Un autre point qui m’a déplue : Alyson fume (quand dans énormément de roman) mais l’acte de fumer est associé à quelque chose de bien, de normal et de légitime. On dirait une propagande pour l’industrie du tabac. Je fume également mais je trouve ça dommage de montrer que c’est bien, faire passer cet acte pour quelque chose de cool, de mystérieux et même comme un élément déclencheur de relation. Enfin bref, ce n’est pas le but de ma chronique donc je vais arrêter là mais je tenais juste à préciser que cette histoire est dédié aux jeunes adultes/adolescents et que ce n’est pas forcément une bonne idée de montrer cet exemple. fleur paragraphe
Malgré tous ces défauts je dois aussi admettre avoir tout de même apprécié ma lecture que passer un stade, j’ai été prise et accroché à ses mots. Je voulais moi aussi découvrir qui se cachait derrière ses messages. Je suis devenue moi aussi accros à cette quête de vérité et la fin ne pas m’a pas du tout déçue. Mon idée de l’identité de Lui n’a pas été la bonne, mais presque ! Je n’aurais pas fait mieux pour cette fin à par que j’aurais rajouter un élément plus dramatique au personnage. Une idée à germé dans ma tête mais je dois me faire à l’idée que ce n’est pas moi l’auteur et que je ne peux pas imposer cette fin…

éléphant

Une lecture plutôt fluide, de longs passages de messages textos qui nourrissent l’additivité et rend le récit plus simple à lire. Je le conseille aux plus jeunes mais aussi aux plus vieux si l’envie vous viens de faire une coupure avec vos autres lectures. Une bonne option quand on est en panne de lecture. Je n’ai ni adoré ni détesté cette histoire. Elle est sympa mais sans plus. C’est cruel de dire ça mais je ne lui ai pas trouvé d’importance particulière en fait…

2,5/5