Nil -Lynne Matson

IMG_0043

Edition : Pocket Jeunesse

Prix : 17,90 €

Pages : 456

Thèmes : Dystopie, Survie, Romance.

Résumé : Charley se réveille sur une île somptueuse qui ne figure sur aucune carte. Elle y survit tant bien que mal avant de rencontrer Thad, le leader du clan des humains présents sur Nil.
Il lui apprend la vérité, glaçante : pour quitter cet enfer paradisiaque, il faut trouver une des portes qui apparaissent au hasard sur l’île …
Il n’y en a qu’une par jour. Une seule personne peut l’emprunter. Pire encore, les adolescents n’ont qu’un an pour s’échapper. Sinon, c’est la mort.
Le compte à rebours a déjà commencé…


 

Bonjour tout le monde !
Ce soir je viens vous apporter mon avis sur NIL, un roman que j’attendais avec beaucoup d’impatience. Je le voyais partout, sur Instagram, sur Facebook mais surtout sur le compte twitter de PKJ. La couverture et le résumé m’intriguait énormément ! Etant fan de la série LOST, je ne pouvais que me jeter sur ce roman.fèche chapitre

Pour ce qui est de la couverture, je pense que nous sommes tous d’accord pour dire que c’est un petit bijoux !? Le bleu est de toute façon ma couleur préféré donc dès qu’il y en a, je suis contente. Au delà de la couleur, l’image est parfaite, le titre et cet effet de marques et de compte à rebours plonge directement dans l’ambiance tendue et paradisiaque.

Comme vous l’aurez sans doute deviné, l’histoire se déroule sur une île pas comme les autres. Ici, on ne choisi pas ni d’y venir ni quand s’y échapper. Des jeunes se réveillent sur une île inconnue, complètement nu et doivent apprendre à se débrouiller seuls. Charley à la chance de tomber sur Thad qui l’emmène dans son clan d’humain. Là bas, elle comprend qu’elle n’a que 365 jours pour s’échapper de cette île sinon quoi, c’est la mort. En plus de cette date limite, Charley comprend vite qu’il est très compliqué de trouver une « porte » de sortie. Elles n’apparaissent pas au même endroit, sont rapide et une seule personne peut l’utiliser. Entre mystère et aventure, Lynne Matson nous plonge dans une histoire stressante et addictive.fleur paragraphe

L’univers est très bien décrit, j’ai pus m’imaginer toutes les scènes et c’était un pur plaisir. L’écriture de l’auteure est simple et douce, accessible pour les plus jeunes. Les chapitres s’alternent entre le point de vu de Thad et de Charley ce qui je trouve, est une très bonne idée pour comprendre, voir et anticiper l’île de façon différente.
J’y ai trouvé tout ce que je cherchais : De l’aventure, de la peur, de la chasse, du mystère, de l’amour, de l’amitié, la vie sur une île et beaucoup de suspens. Pour moi, c’est un sans faute !
Les idées étaient très bien trouvées et l’intrigue bien ficelée. Je ne me suis jamais ennuyée et j’étais pour la plus part du temps d’accord avec les choix qu’a fait l’auteure (ce qui est assez rare en réalité).fleur paragraphe

Les personnages étaient tous très attachants même si certains sont restés un peu trop à l’écart et qu’on n’a pas put les connaître réellement. Charley est une héroïne comme je les aime : intelligente ! Elle n’était pas la petite fille paniquée, apeurée mais sans être non plus trop intrépide et courageuse. Je l’ai trouvé assez réaliste en fait. Thad lui, est assez parfait, peut être un peu trop. J’ai beaucoup aimé pouvoir voir l’île à travers ses yeux même s’il était très souvent beaucoup trop négatif et en colère.

éléphant

En résumé, je dirais que l’histoire est très bonne, l’univers excellent et les personnages presque tous super ! C’était un petit coup de coeur qui s’ajoute à mes nombreux du mois dernier (celui de Février). Ce genre de lecture change de l’ordinaire et fait un bien fou. Sautez sur l’occasion !

4,5/5

In the after – Demitria lunetta

in-the-after,-tome-1-485558-250-400

Edition : Lumen

Prix : 15€

Pages : 410

Thèmes : Post-Apocalyptique, Dystopie, Survie, Science-fiction.

Résumé : Ils entendent le plus léger des bruits de pas…
Ils sont plus rapides que le plus dangereux des prédateurs…
Et leur traque ne prendra fin qu’à votre dernier souffle !

Amy est devant sa télévision quand le pire se produit, quand ILS attaquent. New York, Paris, Tokyo… Des créatures sans pitié déferlent, et dévorent les humains. Personne ne sait d’où ils viennent mais une chose est sûre : la population de la planète décroît dramatiquement en quelques jours à peine. À l’abri de la grille électrifiée de sa maison, Amy parvient à leur échapper… mais pour combien de temps ?

Elle qui a perdu tous les siens parvient tout de même à recueillir Baby, une petite fille qui a miraculeusement survécu aux crocs acérés des nouveaux maîtres du monde. Trois ans qu’elles survivent en autarcie, quand d’autres survivants commencent à se manifester. Elles pensent que leur enfer est terminé… mais il ne fait que commencer !


Bonjour à tous,
Je suis très contente de reprendre mon clavier pour vous parler de ce livre que je suis très heureuse d’avoir ENFIN lu. Il était dans mes envies depuis des mois et dans ma PAL depuis presqu’autant. Après avoir lu plusieurs romance il me fallait quelque chose de différent, de plus rustique et… d’apocalyptique. Je me suis donc lancé dans In the After, affamée. 

fèche chapitre

Pour l’objet livre je trouve que c’est un très bon qualité prix. C’est un pavé qui ne vaut « que » 15€ ! J’apprécie beaucoup la couverture qui met immédiatement dans l’ambiance d’après Apocalypse. Ici nous retrouvons Amy et un peu plus tard Baby, une jeune fille débrouillarde et une enfant tout aussi douée. L’environnement est parfaitement bien décrit et je m’y suis cru.

Comme dis précédemment Demitria Lunetta m’a complètement plongé dans son univers de survie, de danger et de crainte. Les deux filles doivent vivre dans le silence pour survivre et bien j’ai clos mes lèvres avec elles. Je m’y croyais tellement ! La tention était palpable et à chaque fois que je refermais le livre je me surprenais à marcher en silence, en prenant soin de ne rien faire tomber à terre (Oui, je suis très maladroite habituellement). Les descriptions sont assez bien faite pour qu’on ai l’impression de les voir de nos yeux, le silence n’empêche pas des dialogues dont l’idée est bien trouvé. fleur paragraphe

Côté personnage j’ai trouvé qu’Amy était très forte et courageuse et je me suis mise à sa place un moment : Je n’aurais pas tenu aussi longtemps qu’elle.
Baby, elle, est si adorable qu’on voudrait l’avoir au près de nous. En plus d’être mignonne comme tout elle n’est pas un boulet pour Amy, elle s’en sort bien et on peut lui faire confiance. On se pose pas mal de question à son sujet mais je suis contente qu’elle rejoigne Amy, que cette adolescente ne soit plus seule.fleur paragraphe

La troisième partie du roman pourrait être mon préféré, on a enfin des réponses à nos questions et personnellement je n’ai rien vu venir. L’idée était super bien trouvé, je n’y aurais jamais pensé !
En dehors des idées et des personnages, je n’ai pas trouvé que le roman était trop long et s’éternisait, il se passe toujours quelque chose. C’est appréciable dans un roman de plus de 400 pages. L’auteure nous gave d’actions surprenantes mais laisse de la place pour la fin, pour qu’on salive assez afin d’avoir envie du deuxième tome (que j’achèterais sans aucun doute).  

éléphant

Si vous aimez cet univers qu’est le post-Apocalypse je vous le conseilles vraiment, j’ai passé un super moment ! In the After a quelque chose de différent des autres livres du genre.  

4/5