L’infini + un – Amy Harmon

l-infini---un-657261-250-400

Edition : Robert Laffon

Prix :  17,90 €

Thèmes : Romance, Road trip, Musique, Mathématiques.

Résumé : Alliés improbables, hors-la-loi malgré eux, amoureux contre vents et marées, ils défient le destin.

Après Nos faces cachées, le nouveau roman phénomène d’Amy Harmon.

Superstar internationale, Bonnie Rae Shelby a tout pour elle : l’argent, la beauté, la gloire et… l’envie d’en finir avec la vie.
Finn Clyde, lui, n’est rien et ne possède rien, à part son intelligence et son cynisme à toute épreuve. La seule chose qu’il demande : qu’on lui donne enfin sa chance.
Une main tendue et quelques coïncidences plus loin, et les voilà engagés dans un périple qui pourrait les transformer que les anéantir.
Une romance addictive ou il est question d’étoiles filantes, aussi bien de cages plus ou moins dorées et de destinées forgées envers et contre tout.

Lire la suite de « L’infini + un – Amy Harmon »

Publicités

Nil -Lynne Matson

IMG_0043

Edition : Pocket Jeunesse

Prix : 17,90 €

Pages : 456

Thèmes : Dystopie, Survie, Romance.

Résumé : Charley se réveille sur une île somptueuse qui ne figure sur aucune carte. Elle y survit tant bien que mal avant de rencontrer Thad, le leader du clan des humains présents sur Nil.
Il lui apprend la vérité, glaçante : pour quitter cet enfer paradisiaque, il faut trouver une des portes qui apparaissent au hasard sur l’île …
Il n’y en a qu’une par jour. Une seule personne peut l’emprunter. Pire encore, les adolescents n’ont qu’un an pour s’échapper. Sinon, c’est la mort.
Le compte à rebours a déjà commencé…


 

Bonjour tout le monde !
Ce soir je viens vous apporter mon avis sur NIL, un roman que j’attendais avec beaucoup d’impatience. Je le voyais partout, sur Instagram, sur Facebook mais surtout sur le compte twitter de PKJ. La couverture et le résumé m’intriguait énormément ! Etant fan de la série LOST, je ne pouvais que me jeter sur ce roman.fèche chapitre

Pour ce qui est de la couverture, je pense que nous sommes tous d’accord pour dire que c’est un petit bijoux !? Le bleu est de toute façon ma couleur préféré donc dès qu’il y en a, je suis contente. Au delà de la couleur, l’image est parfaite, le titre et cet effet de marques et de compte à rebours plonge directement dans l’ambiance tendue et paradisiaque.

Comme vous l’aurez sans doute deviné, l’histoire se déroule sur une île pas comme les autres. Ici, on ne choisi pas ni d’y venir ni quand s’y échapper. Des jeunes se réveillent sur une île inconnue, complètement nu et doivent apprendre à se débrouiller seuls. Charley à la chance de tomber sur Thad qui l’emmène dans son clan d’humain. Là bas, elle comprend qu’elle n’a que 365 jours pour s’échapper de cette île sinon quoi, c’est la mort. En plus de cette date limite, Charley comprend vite qu’il est très compliqué de trouver une « porte » de sortie. Elles n’apparaissent pas au même endroit, sont rapide et une seule personne peut l’utiliser. Entre mystère et aventure, Lynne Matson nous plonge dans une histoire stressante et addictive.fleur paragraphe

L’univers est très bien décrit, j’ai pus m’imaginer toutes les scènes et c’était un pur plaisir. L’écriture de l’auteure est simple et douce, accessible pour les plus jeunes. Les chapitres s’alternent entre le point de vu de Thad et de Charley ce qui je trouve, est une très bonne idée pour comprendre, voir et anticiper l’île de façon différente.
J’y ai trouvé tout ce que je cherchais : De l’aventure, de la peur, de la chasse, du mystère, de l’amour, de l’amitié, la vie sur une île et beaucoup de suspens. Pour moi, c’est un sans faute !
Les idées étaient très bien trouvées et l’intrigue bien ficelée. Je ne me suis jamais ennuyée et j’étais pour la plus part du temps d’accord avec les choix qu’a fait l’auteure (ce qui est assez rare en réalité).fleur paragraphe

Les personnages étaient tous très attachants même si certains sont restés un peu trop à l’écart et qu’on n’a pas put les connaître réellement. Charley est une héroïne comme je les aime : intelligente ! Elle n’était pas la petite fille paniquée, apeurée mais sans être non plus trop intrépide et courageuse. Je l’ai trouvé assez réaliste en fait. Thad lui, est assez parfait, peut être un peu trop. J’ai beaucoup aimé pouvoir voir l’île à travers ses yeux même s’il était très souvent beaucoup trop négatif et en colère.

éléphant

En résumé, je dirais que l’histoire est très bonne, l’univers excellent et les personnages presque tous super ! C’était un petit coup de coeur qui s’ajoute à mes nombreux du mois dernier (celui de Février). Ce genre de lecture change de l’ordinaire et fait un bien fou. Sautez sur l’occasion !

4,5/5

Beautiful Oblivion – Jamie McGuire

 

IMG_0046


Edition :
J’ai lu 

Prix : 13,90€

Pages : 347

Thèmes : Romance, Famille, New Adult.

Résumé : Trenton Maddox était le héros d’Eastern University : toutes les filles étaient folles de lui, toute la fac voulait traîner avec lui… jusqu’à ce qu’un tragique événement mette fin au rêve. Alors que sa vie a repris son cours depuis peu, Trent croise la route de Cami, une jeune serveuse du Red.
Farouchement indépendante, celle-ci n’est pas disponible et refuse de lui offrir la place qu’il convoite. Qu’à cela ne tienne, Trent est bien décidé à faire honneur à la ténacité des Maddox en prouvant à Cami qu’elle fait erreur. Il ignore cependant que face à lui se trouve un adversaire de taille…


Hey les lecteurs !
En ce jour pluvieux (Bonjour la Normandie), je vous parle d’un New Adult qui vous réchauffera surement. Je me baladais sur Booknode quand j’ai vu ce petit bijoux apparaitre devant mes yeux. McGuire avait sorti une suite ! Cette femme me fascine, du moins ses livres m’ont tous captivés. Il était dans mon devoir de fan des Maddox de poursuivre ma collection en me jetant sur le petit nouveau.

fèche chapitre

Épurée et douce la couverture n’attire pas forcément l’oeil mais me plait tout au autant que les autres. Des couleurs qui n’agressent pas, une image romantique et intrigante (Si si, elle à une certaine logique dans l’histoire), j’ai apprécié cette couverture sans forcément avoir un coup de coeur. Mais bon, on n’achète pas un McGuire pour son emballage mais pour les frères Maddox, non ?

Dans ce tome ci, nous ne suivons plus Travis et Abby mais un autre de la confrérie Maddox : Son grand frère Trenton. Bien évidement ce garçon est séduisant, sexy, déterminé dans sa quête mais aussi très mystérieux tout comme Cami qui est malheureusement pour lui, déjà prise. La jeune femme est en couple avec TJ (un garçon dont on ne voit que très peu puisqu’il est sans arrêt en déplacement pour son boulot) et se refuse de ressentir quoi que ce soit pour Trenton. Vu les circonstances, on ne peut (presque) pas lui en vouloir.
Démarre alors un jeu de séduction, un début d’amitié, une chasse et des scènes bourrées de tension sexuelle.

fleur paragrapheLes personnages sont facilement appréciables. Jamie McGuire est douée pour ça : Nous faire aimer désespérément un homme jusqu’à nous en faire mal. Cami est elle aussi très sympa, je n’ai pas eu envie de la baffer comme dans la plupart des romans New Adult. La seule chose que j’aurais à lui reprocher : Qu’elle quitte ce TJ pour sortir avec le beau Trent. Cami m’a aussi beaucoup intriguée. Elle n’arrête pas de répéter avoir un secret et je ne voyais pas où elle voulait en venir. (D’ailleurs je n’ai vraiment rien vu venir…)

fleur paragrapheJ’ai lu ce livre quelques heures après l’avoir acheté et très rapidement. Il m’était impossible de fermer ce livre, impossible je vous dis. C’est pas faute d’avoir essayé…

Beautiful Oblivion est ce genre de roman où on se dit « Allé, un chapitre et j’arrête » puis finalement « Quoi ?! Non, je dois savoir la suite c’est pas possible ! ». Addictif comme on les aime, émouvant (un peu), sexuel (un peu) et choquant, inattendu, surprenant (beaucoup), ce roman rentre dans mes coups de coeur du mois !
Un détail que j’ai trouvé génial : Nous suivons l’histoire de Trenton et Cami qui elle se déroule parallèlement à celle de Travis et Abby. C’était sympa et marrant de voir des petits bouts de leurs histoires dans celle-ci. On a donc par la même occasion des passages non vu dans le premier tome qui sont dans celui là dévoilés !
J’ai cherché des points négatifs, des choses que je n’aurais pas aimé mais je suis désolée de vous dire que je n’ai rien trouvé. 

éléphant

Alors ? Décidé à te jeter dessus ?
5/5

Jeu d’indulgence – Jennifer L. Armentrout

Jeu d'indulgence.jpg

Edition : J’ai lu 

Prix : 13,90 €

Pages : 537 

Thèmes : New Adult, romance, passé douloureux.

Résumé : À 21 ans, Calla, ex-reine des concours de beauté, porte les cicatrices d’une tragédie qu’elle préfère taire… De profondes blessures qu’elle sait dissimuler mieux que personne, notamment à son cercle d’amis le plus proche. Or, lorsqu’elle apprend que sa mère s’est volatilisée avec ses économies, le vernis menace de s’écailler. De retour dans sa ville natale, la jeune femme a la surprise de découvrir un certain Jax derrière le bar que tient habituellement sa mère. Dès lors, ce dernier s’impliquera corps et âme dans la quête de Calla. Reste à savoir s’il sera capable de la percer à jour…


Bonjour tout le monde !
On se retrouve aujourd’hui pour parler du troisième tome de la série Wait for you de Jennifer L. Armentrout. J’ai dévoré le premier tome et je dois avouer que je n’ai pas lu le deuxième tome… Ok, je m’explique ! En lisant le résumé de Jeu d’innocence j’avais trouvé l’idée prometteuse mais à ce moment là de ma vie ce n’était pas ce qui me tentait le plus. Quand j’ai vu que ce tome-ci était sorti je n’ai pas cherché à lire le précédent. Mais je compte me rattraper, la preuve : Jeu d’innocence est dans ma PAL !fèche chapitreOn ne va pas parler mille ans de la couverture parce qu’il n’y a pas grand chose à dire en fait… Des couleurs sobres et un objet significatif au centre. Clair, net et précis. Par contre, je tenais à remercier la collection J’ai lu qui nous offre de super roman (de gros pavé!) à des prix raisonnables : AMEN.

Pour l’histoire ; nous retrouvons Calla qui fait tout pour réussir ses études et en soit avoir enfin une vie qui lui convient puisque son enfance a été une suite d’évènement désastreux.
Alors que tout va presque pour le mieux, Calla se retrouve contrainte de retourner dans sa ville natale à la recherche de sa mère qui lui a dérobé toutes ses économies. Pauvre et au bout du rouleau nous suivons la jeune fille dans sa quête semée d’embuches. En rentrant elle découvre le danger, la peur, l’inquiétude, des souvenirs, des sensations mais aussi l’amour
Les personnages sont tous très attachants, même Katie la stripteaseuse ! Vraiment, j’ai rarement aimé autant de personnes dans un même roman. On s’attache particulièrement à Jax et Calla. Comment ne pas se lier d’amour avec ces deux là ? Jax est… mignon, sexy, sure de lui mais aussi très protecteur, gentil et… PARFAIT. Vraiment hein ! Vous voyez le mec parfait que vous vous inventez avant de dormir ? Ben, C’EST LUI !
Quant à Calla… Je suis partagée. Je n’ai pas réussis à me mettre à sa place (surement parce que je n’ai pas traversé un quart de ce qu’elle a put vivre) mais tout le long du roman je n’arrêtais pas d’avoir beaucoup de compassion à son égard. Elle était fragile à mes yeux et j’avais si peur que Jax lui fasse du mal ou qu’on mettent la main sur elle ! Au final, je m’étais trompé. C’est surement elle la plus forte de tout les personnages.
fleur paragraphe

L’histoire en elle même est très bien ficelée. J’ai été angoissée, stressée et peut être même apeurée. Jennifer L. Armentrout réussit à nous faire ressentir la tension de son histoire ! J’ai apprécié le déroulement du récit et je ne me suis jamais ennuyée, ce qui est appréciable dans un roman aussi long. La fin est parfaite à mes yeux mais ça, chacun aura son avi.
Le seul point négatif que je trouve à cette histoire c’est le manque de présence des amis de Calla (Tessa et la bande en général), j’aurais apprécié rester plus longtemps avec eux au début du roman. 

éléphant

En résumé, Jeu d’indulgence est un très bon New Adult qui nous fait craquer pour un nouveau boyfriend book. L’histoire est très intéressante et l’idée nouvelle ! Ca change ! 
Je compte donc me plonger dans le deuxième tome le plus vite possible.

4,5/5

 

Wallbanger – Alice Clayton

IMG_9778

Edition : J’ai lu

Prix : 13,90 €

Pages : 446

Thèmes : New Adult, Sexe, Humour, Romance.

Résumé: Caroline Reynolds vient d’emménager dans un superbe appartement à San Francisco, mais sa première nuit est perturbée… par les exploits nocturnes de son voisin ! La promiscuité est d’autant plus frustrante que la jeune femme n’a pas eu d’aventure depuis près de six mois. D’ailleurs, par vengeance, Caroline surnomme le dom juan d’à-côté le « Cogneur de Mur ». Or, une nuit, excédée, c’est à sa porte qu’elle finit par cogner… pour découvrir en Simon un homme particulièrement séduisant. Peu de temps après, alors qu’ils se croisent à une fête, Caroline accepte de conclure une trêve pour apprendre à mieux le connaître. Si petit à petit ils deviennent amis seront-ils bientôt amants ?


Bonjour à tous !
J’avais très hâte de vous parler de Wallbanger (« le cogneur de mur« ) et je suis désolée d’avoir fait trainé la chronique mais les lectures se sont tellement enchainé ce mois-ci. Ce livre m’a été conseillée par une amie qui l’avait beaucoup apprécié. Selon elle, ce livre était à mourir de rire. Il ne m’en a pas fallu plus pour que je me lance à mon tour !
fèche chapitreDès la couverture on comprend le thème du roman. Oui, ça va parler sexe et don Juan. Je trouve cette première de couverture est plutôt sympa. Même si les deux corps entremêlés peut nous gêner si on lit se roman en publique je trouve qu’elle reste classe et photogénique. J’aime beaucoup la maison d’édition J’ai lu parce que même si leurs couvertures  sont plutôt simple leurs romans sont souvent très plaisant pour un prix plutôt intéressant.fleur paragraphe

Caroline est notre personnage principale, on la suit dans son emménagement et sa découverte du cogneur de mur, son voisin qu’elle entends chaque nuit. Ce dernier, Simon, a plusieurs partenaires sexuelles et n’est pas du genre à se caser. On devine depuis le début que Caroline va succomber à son charme mais on veut savoir comment, pourquoi et où tout cela va les mener. Vient alors une quête, une chasse à l’autre.
En premier lieu j’aimerais prévenir les lecteurs : Ce n’est pas un roman à prendre au sérieux au risque d’être déçu. Pas de grande scène larmoyante ni de lourd secret dévastateur. Cette romance est un peu différente des autres dans le sens où elle est porté par une bonne grosse dose d’humour.
Simon, alias le cogneur de mur est arrogant et compte à son actif trois partenaires et est lié avec elles d’une certaine manière que Caroline ne comprend pas forcément.
On ne peut pas parler de Wallbanger sans parler de son chat qui amène une touche de douceur et d’humour qu’aucun autre animal ne peut apporter. Les amis de notre personnage principal sont aussi très drôle et leurs échanges d’SMS est très divertissant.fleur paragraphe

Cette romance est un peu différente de celles que j’ai connue jusqu’ici et ça fait du bien ! Ce roman m’a fait rire à plusieurs reprise et j’ai plutôt bien apprécié l’amour qui lie nos personnages même si je trouvais que certaine scènes érotiques étaient de trop.
Caroline est une jeune femme très fraiche, maladroite aux répliques marrantes avec qui j’aurais adoré être amie. éléphant
Il n’y a pas grand chose à dire de ce New Adult qui vous fera passer un bon moment de rigolade. Ne vous attendez pas à une romance incroyable à la Roméo et Juliette mais foncez si vous aimez les petites histoires d’amours hilarantes.

4/5

 

La vérité sur Alice – Jennifer Mathieu

IMG_9783

Edition : Pocket Jeunesse

Prix : 16,90 €

Pages : 202

Thèmes : Harcèlement scolaire, amitié, drame.

Résumé : Alice Franklin a mauvaise réputation. Lors d’une soirée, elle aurait couché avec deux garçons et provoqué la mort accidentelle de l’un d’eux. C’est forcément vrai puisque c’est écrit partout sur les murs des toilettes du lycée.
Tout le monde a son avis sur Alice : son ancienne meilleure amie, l’entourage de la victime, son admirateur secret…

Au sujet d’Alice, chacun a sa vérité… Quelle sera la vôtre ?


 

Bonjour tout le monde !
Aujourd’hui je vous présente un nouveau livre au sujet très intéressant et dont on ne parlera jamais assez : le harcèlement. Je vous l’ai déjà surement dis mais j’aime particulièrement ce genre de roman. Dès qu’il est sujet de drame chez les adolescents, j’achète ! Peut être même trop puisque je me réoriente en psychologie du développement de l’enfance et de l’adolescence… Enfin, on est pas là pour parler de moi mais de ce chouette livre qui à rejoint ma bibliothèque.

fèche chapitreJe l’ai d’abord vu sur le net et faut dire, sa couverture est à tomber ! Les couleurs, la silhouette d’Alice, ses insultes écrites un peu partout… Oui, je suis complètement fan ! Ce roman rendra votre bibliothèque que plus belle !
Le résumé quant à lui est un peu trop détaillée à mon gout. On sait dès le départ qu’une rumeur court, qu’elle aurait coucher avec deux garçons à une soirée, que l’un d’eux serait mort… Laissez nous réfléchir et imaginer, non ?!
fleur paragraphe

Ce roman est particulier parce que nous suivons le point de vu de beaucoup de personnages différents (amis ou pas d’Alice) sauf celui de la principale concernée. Même si cette idée est un peu crispante parce qu’on aimerait savoir ce qu’elle en pense, elle, j’ai trouvé la démarche superbe ! Kurt est mon personnage préféré (C’est tout à fait normal mais je le souligne quand même), j’aime énormément sa façon de penser et d’agir. Les autres m’ont tous irrités ! Ce système d’écriture est très intéressante puisqu’on peut survoler tous les personnages au fil des pages, comprendre ce qui les pousse à agir ainsi, leurs motivations. Cela laisse aussi un certain suspens jusqu’à la fin puisqu’on veut savoir ce qu’il s’est réellement passé à cette fichu soirée !fleur paragraphe

Il faut savoir que cette lecture est conseillée au adolescent de 15 ans environ donc ne vous attendez pas à de la grande littérature. Ce roman se lit très vite et sans difficulté. Ça fait du bien de temps en temps ! Jennifer Mathieu s’adresse donc à un public plutôt jeune et j’ai aimé la voir nous inculquer cette « leçon de vie ».
Ce qui est génial c’est qu’il n’y a pas que le sujet du harcèlement dans La vérité sur Alice mais aussi plein d’autre thème abordé comme la religion, l’avortement, les premières relations sexuelles, l’alcool et d’autres que je vous laisserais découvrir en le lisant.

éléphantPour conclure je dirais que ce roman vise un public plus jeune que moi (19 ans), pour faire prendre conscience de ce dont les autres sont capables, qu’il faut faire attention à ce que l’on fait (dans le sens : agir pour soit, pas pour les autres) et que même à mon âge (J’ai l’impression d’être vieille en disant ça alors que pas du tout…) je me suis sentis concernée. Le harcèlement, la méchanceté gratuite et la discrimination n’a pas d’âge ni de lieu d’exercice, tout le monde est concerné.

4/5 

In the after – Demitria lunetta

in-the-after,-tome-1-485558-250-400

Edition : Lumen

Prix : 15€

Pages : 410

Thèmes : Post-Apocalyptique, Dystopie, Survie, Science-fiction.

Résumé : Ils entendent le plus léger des bruits de pas…
Ils sont plus rapides que le plus dangereux des prédateurs…
Et leur traque ne prendra fin qu’à votre dernier souffle !

Amy est devant sa télévision quand le pire se produit, quand ILS attaquent. New York, Paris, Tokyo… Des créatures sans pitié déferlent, et dévorent les humains. Personne ne sait d’où ils viennent mais une chose est sûre : la population de la planète décroît dramatiquement en quelques jours à peine. À l’abri de la grille électrifiée de sa maison, Amy parvient à leur échapper… mais pour combien de temps ?

Elle qui a perdu tous les siens parvient tout de même à recueillir Baby, une petite fille qui a miraculeusement survécu aux crocs acérés des nouveaux maîtres du monde. Trois ans qu’elles survivent en autarcie, quand d’autres survivants commencent à se manifester. Elles pensent que leur enfer est terminé… mais il ne fait que commencer !


Bonjour à tous,
Je suis très contente de reprendre mon clavier pour vous parler de ce livre que je suis très heureuse d’avoir ENFIN lu. Il était dans mes envies depuis des mois et dans ma PAL depuis presqu’autant. Après avoir lu plusieurs romance il me fallait quelque chose de différent, de plus rustique et… d’apocalyptique. Je me suis donc lancé dans In the After, affamée. 

fèche chapitre

Pour l’objet livre je trouve que c’est un très bon qualité prix. C’est un pavé qui ne vaut « que » 15€ ! J’apprécie beaucoup la couverture qui met immédiatement dans l’ambiance d’après Apocalypse. Ici nous retrouvons Amy et un peu plus tard Baby, une jeune fille débrouillarde et une enfant tout aussi douée. L’environnement est parfaitement bien décrit et je m’y suis cru.

Comme dis précédemment Demitria Lunetta m’a complètement plongé dans son univers de survie, de danger et de crainte. Les deux filles doivent vivre dans le silence pour survivre et bien j’ai clos mes lèvres avec elles. Je m’y croyais tellement ! La tention était palpable et à chaque fois que je refermais le livre je me surprenais à marcher en silence, en prenant soin de ne rien faire tomber à terre (Oui, je suis très maladroite habituellement). Les descriptions sont assez bien faite pour qu’on ai l’impression de les voir de nos yeux, le silence n’empêche pas des dialogues dont l’idée est bien trouvé. fleur paragraphe

Côté personnage j’ai trouvé qu’Amy était très forte et courageuse et je me suis mise à sa place un moment : Je n’aurais pas tenu aussi longtemps qu’elle.
Baby, elle, est si adorable qu’on voudrait l’avoir au près de nous. En plus d’être mignonne comme tout elle n’est pas un boulet pour Amy, elle s’en sort bien et on peut lui faire confiance. On se pose pas mal de question à son sujet mais je suis contente qu’elle rejoigne Amy, que cette adolescente ne soit plus seule.fleur paragraphe

La troisième partie du roman pourrait être mon préféré, on a enfin des réponses à nos questions et personnellement je n’ai rien vu venir. L’idée était super bien trouvé, je n’y aurais jamais pensé !
En dehors des idées et des personnages, je n’ai pas trouvé que le roman était trop long et s’éternisait, il se passe toujours quelque chose. C’est appréciable dans un roman de plus de 400 pages. L’auteure nous gave d’actions surprenantes mais laisse de la place pour la fin, pour qu’on salive assez afin d’avoir envie du deuxième tome (que j’achèterais sans aucun doute).  

éléphant

Si vous aimez cet univers qu’est le post-Apocalypse je vous le conseilles vraiment, j’ai passé un super moment ! In the After a quelque chose de différent des autres livres du genre.  

4/5