Everything, Everything – Nicola Yoon

everything,-everything-768339-250-400.jpg

Edition : Bayard Jeunesse

Prix :  16,90 €

Thèmes : Romance, Maladie, Famille.

Résumé : Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors.
Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois.
Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.


Salut tout le monde ! Je suis super excitée à l’idée de vous parler de ce roman donc je pense aller droit au but. Je m’excuse d’avance si cet article est trop court (ou trop long). Je n’avais jamais entendu parlé de ce livre et je ne l’avais même pas vu avant de fouiller dans les rayons de la fnac…
fèche chapitre
Soyons honnêtes… Cette couverture est canon et c’est un peu (beaucoup) pour celle-ci que je l’ai tiré de son étagère. Elle est simple et complexe à la fois, directe mais aussi mystérieuse. Elle fait rêver, nous intrigue et on le sais d’avance « Ce livre serait canon dans ma bibliothèque… ».
fleur paragraphe
Parlons d’abord de la quatrième de couverture : Un avis de Jennifer Niven auteure d’un roman que j’ai dévoré (Tous nos jours parfaits). Je me suis alors demandé « Cette histoire sera-t-elle aussi belle et tragique que Tous nos jours parfaits ? ». J’adore cette auteure et le fait qu’elle décrive ce roman de « puissant, déchirant et si prenant » m’a convaincu.
Ensuite, une fois dans la file d’attente de la fnac, je me suis mise à l’ouvrir et à le commencer (Avouez que vous le faite aussi !) et j’apprends donc que l’histoire parle d’une jeune fille, Madeline qui s’avère être une « enfant bulle ». Elle est allergique au monde et ne peut pas se permettre de sortir de chez elle. Une thématique que je n’avais jamais rencontré et qui me mit directement l’eau à la bouche !!!
fleur paragraphe

Les personnages sont si parfaits ! Qu’il s’agit de l’entourage de Madeline ou des nouveaux voisins, j’ai accroché complètement à tous ces caractères et Madeline… elle est spectaculaire et si inventive ! Elle partage la même passion que nous : La lecture. Le roman est truffé de réflexions et d’avis concernant ses lectures. J’ai aussi beaucoup aimé le personnage masculin qui m’a charmé dès le début. Leurs échanges de mails et d’sms sont très diversifiants. Le message que Nicola Yoon nous fait passer est bouleversant et si simple que l’on l’oubli trop facilement :  « Le plus grand risque dans la vie, c’est de ne pas en prendre ». fleur paragrapheEn résumée, ce roman est un coup de coeur que j’ai finis en quelques heures tant j’ai été emportée par les évènements et les pensées de Madeline. Je ne pensais pas qu’il s’y passerait tant de chose et que cette fin arriverait de cette façon, avec ce genre de révélation. Everything, Everything, m’a fait rêver, prendre conscience de la vie, m’a fait pleurer, m’a étonné et m’a transcendé. Merci à Nicola Yoon, de m’avoir donné l’opportunité de voyager.
éléphant

Coup de coeur
5/5